Archive Activités


Procès-verbal de  l’Assemblée  Générale du 12 mars 2016 à Port-la-Nouvelle (Aude). Séance ouverte à 10h30.
Présents : MM. Balent André, Chevalier Pierre, Escudier Jean-Louis,  Lloret René, Pennetier Claude, Richard Jean-Claude,  Tirand Paul,  Vassakos Richard.  Mmes Chaubin Hélène, Pennetier Annie,  Petersen Marie-Claude.
Représentés : Mmes Duplissy Chantal, Germa Françoise.  MM. Barba Serge, Blin Jacques,  Bonet Gérard, Bonnaud Pierre,  Deschamps Bernard, Huard Raymond, Lavrut Didier, Pianelli Jean, Ruquet Miquèl, Schill Pierre, Sugier Fabrice, Susagna Gilbert, Vazeilles Patrick.
________________________________________________________
1 -   Le président, Richard Vassakos, ouvre la séance et présente l’ordre du jour.  Il propose de joindre les points 3 (Actes des Journées 2013 et 2015)  et 4 (Contenus du Bulletin Le Midi Rouge), au point 1. La proposition est acceptée sans opposition.
 Bilan moral :   L’Association a maintenu ses activités essentielles en publiant son Bulletin semestriel Le Midi Rouge qui parait chaque année en juin et en décembre : une publication régulière que nous devons, comme celles des « Actes » de nos Journées d’études au soutien des Presses Universitaires de Perpignan avec lesquelles notre association a signé une convention.  Le Bulletin contient des articles, des biographies, des comptes-rendus et des notes de recherche. Il s’est ouvert à de nouveaux auteurs et à de nouvelles problématiques, sociales, historiques, politiques, culturelles. Quant à la Journée d’études du 5 décembre 2015, consacrée aux mines et mineurs de la région, elle a dépassé les choix chronologiques habituels en accueillant des communications sur les XIX° et XX° siècles. La rencontre d’abord prévue à Nîmes aux Archives départementales s’est finalement déroulée aux Archives municipales de Perpignan, ceci après deux refus : celui de l’organisme de tutelle gardois,  puis celui des Archives départementales de Perpignan, de nous ouvrir leurs locaux à cette date.  
La publication des Actes de la Journée de 2011 par les P.U.P. (« Réinventer la Gauche »), a été très retardée en raison de la difficulté à recueillir la totalité des textes des communications. La relecture et la mise au point sont terminées et nous avons reçu la caution scientifique de Rémy Pech et de Jean-Marie Guillon. La publication est donc imminente. Nous demandons instamment aux intervenants de fournir désormais leurs textes sans tarder ; cela est valable tant pour ceux de 2013 (« Libération et épuration en Languedoc-Roussillon »)  que pour ceux de 2015 («  Mines et mineurs en L.R. 19ème et 20ème siècles »).  A noter que l’Association versera 400 euros aux P.U.P. pour contribution aux frais de publication des Actes.
Pour la réalisation des Actes des Journées de 2103 et 2015, André Balent souhaite un travail collectif, avec une direction scientifique confiée à deux équipes.
  Le 10 novembre 2015, notre association a présenté à Carcassonne le  Dictionnaire des fusillés (voir sur notre site la conférence d’André Balent),  et le fera encore à Nîmes le 5 avril 2016. 
  André Balent, trésorier, présente  le bilan financier. Les comptes sont en équilibre. Les recettes proviennent toujours des cotisations et  des ventes du Bulletin et des Actes puisque l’association ne reçoit aucune subvention. Elle compte 41 adhérents ayant payé leur cotisation. En voici la répartition géographique :

Pyr.Or.

Hérault

Gard

Aude

Ariège

Hte Garonne

Rhône

Hauts de Seine

16

12

6

2

1

2

1

1

Le relevé des ventes en librairie n’est pas encore établi et devra être ajouté aux recettes. Les dépenses, limitées, comprennent les frais de déplacement de la Journée d’études, l’adhésion à l’association « Pour un maitron des Fusillés », l’abonnement au site internet, et les dépenses en papeterie et frais d’envoi du Midi Rouge. André Balent souligne à ce propos la hausse des tarifs postaux.  
 Bilan moral et bilan financier sont approuvés à l’unanimité. (Suite)

Assemblée générale annuelle de l'Association

Association Maitron Languedoc-Roussillon
Procès-verbal de l’ Assemblée Générale du 28 février 2015 à Sète (Hérault)
________________________________________________________________

Présents : MM. Balent André, Blin Jacques, Chevalier Pierre, Huard Raymond, Medan Jean, Richard Jean-Claude, Ruquet Miquèl, Vassakos Richard, Vazeilles Patrick, Mme Chaubin Hélène.
Représentés : MM. Andreani, Barba, Bonnaud, Bonet, Deschamps, Mallen, Saint-Jours, Schill, Sugier, Susagna, Tirand. Mme Duplissy .
La séance est ouverte à 10h15. Le président remercie Jacques Blin qui a organisé notre rendez-vous de Sète, et tous ceux qui participent au rayonnement de notre association.
1 -Il rappelle l’ordu jour qui débute par le bilan moral. Notre Bulletin Le Midi rouge présente au rythme de 2 numéros par an des biographies, des notes de recherche et des compte- rendus de lectures. Le numéro 24, réalisé en décembre 2014, a fait place au souvenir de la première guerre mondiale. Les contenus ont été appréciés. Le cercle des auteurs va s’élargir, en particulier en accueillant des textes signés par des étudiants de l’Université de Perpignan, élèves de Nicolas Marty. Notre Bulletin est disponible dans les principales bibliothèques et les sites d’archives départementaux qui y sont abonnés. La bibliothèque universitaire de Montpellier III a été sollicitée. Le site internet remarquablement tenu par Miquèl Ruquet permet l’accès en ligne aux contenus du Bulletin, à des articles de presse, aux publications de nos membres
Le 17 décembre 2014, à Pierres Vives, une demi-journée atttribuée à notre association nous a permis de présenter 3 contributions sur le thème « Jeunesse et Résistance ». André Balent sur Jordí, un jeune catalan dans les réseaux pyrénéens, Jacques Blin sur François Chafes, itinéraire d’un jeune résistant sétois déporté à Mathausen, et Hélène Chaubin sur Les organisations de Jeunesse maréchalistes et la Résistance. L’enregistrement de cette séance sera placé sur le site de Pierres Vives. Nous apprécions ce partenariat avec les Archives de Pierres Vives et souhaitons le pérenniser.
. Les Actes de la Journée d’étude qui avait été consacrée en 2011 à la Deuxième Gauche (1945-1968) seront prêts en mars et publiés en 2015. Tout ceci temoigne du dynamisme de notre association.
Le bilan moral est approuvé à l’unanimité.
2 –André Balent présente le bilan financier : le nombre d’adhérents est en progression : 41 en 2014. Pour la région, la répartition est la suivante : 15 dans les Pyrénées Orientales, 11 dans l’Hérault, 3 dans l’Aude, 9 dans Le Gard. Il n’y en a pas en Lozère. Abonnements institutionnels : 11.
Comptes financiers : le solde des dépenses et recettes est positif, surtout grâce aux cotisations et il n’y a pas de dettes. Bilan financier : l’actif au 31 décembre 2014 est de 5904,03€. Au 1er février 2015 : 6050,83€. Pas de subventions. Il est envisagé de solliciter la Région. Nous bénéficions de la convention avec les Presses Universitaires de Perpignan qui prennent en charge l’impression de notre Bulletin. Notre association apportera aux PUP en 2015 une contribution de 500 € pour la publication des Actes sur la Nouvelle Gauche.
Le bilan financier est approuvé à l’unanimité.
3 - Renouvellement du Bureau. Pas de candidatures. Le Bureau est reconduit à l’identique pour 2015.Vote à l’unanimité.
4- Recherches biographiques . André Balent qui a représenté l’Association à la Journée Maitron à Paris pour le 50° anniversaire fait appel aux chercheurs tant pour réaliser rapidement les notices du Dictionnaire des Fusillés et victimes sommairement exécutées, que pour réaliser les biographies destinées au prochain volume du Maitron. Pour la lettre S le terme est placé à mi-juillet pour le dictionnaire papier et à septembre pour la mise en ligne. La biographie de Gérald Suberville devra être complétée. Hélène Chaubin ira consulter le fonds Suberville conservé à Champigny. J.C. Richard estime que ce fonds devrait être ramené aux Archives de Montpellier. Et il a demandé que les volumes du Maitron soient en libre accès à Pierres Vives.
5 – Préparation de notre Journée 2015 , sur Les Mines et les Mineurs en Languedoc-Roussillon de la fin du 19° au début du 21° siècle. Elle aura lieu à Nîmes aux Archives départementales le 5 décembre 2015. Monsieur Huard a obtenu l’accord verbal de la Direction. Huit contributions sont prévues. Les deux présidents de séance seront Raymond Huard et Jean Sagnes.
6 - Questions diverses Collaboration : Jean-Claude Richard évoque les difficultés de la recherche en ce domaine, l’infilration du groupe franc de Montpellier par la Gestapo et par la police de Marty. Il a déposé aux Archives de Montpellier un dossier sur Raoul Batany.
L’ordre du jour est épuisé. Le président met fin à la séance à 12h45.
Le déjeuner est pris en commun.
P/ le Bureau : Hélène Chaubin.

Assemblée générale de l'association. Carcassonne, le 21 janvier 2012 :

Présents : MM. Balent. Blin. Dedieu. Lenoble. Tirand. Ruquet. Saint-Jours. Vassakos. Verdejo. Mme Chaubin. Représentés : MM. Andreani. Bonet. Chevalier. Huard. Grau. Langé. Marty. Schill. Excusé : M. Vazeilles.
1 - Le Président Olivier Dedieu ouvre la séance à 10h. Il présente le bilan moral de l’année 2011 : la publication du Bulletin Le Midi Rouge se poursuit régulièrement. Les numéros 17 et 18 de juin et décembre 2011 contiennent un nombre croissant de biographies mais aussi d’articles, de notes de Lecture ou de Recherche. Ils sont mis en ligne sur notre site histoire- contemporaine-languedoc-roussillon.fr par Miquèl Ruquet qui constate 150 à 300 visites quotidiennes. Pour assurer la pérennité de la publication actuellement réalisée par le Centre de Recherche Historique de l’Université de Perpignan une Convention sera passée entre le CRHISM qui est présidé par Nicolas Marty et notre Association. Le principe est adopté. Le texte sera examiné par le Bureau lors de sa prochaine réunion.

En mai 2011, l’Association a organisé à Béziers une Journée d’Études sur le thème de La nouvelle Gauche, avant mai 1968. Les Actes seront publiés. Les intervenants sont invités à envoyer leurs contributions à Olivier Dedieu, en respectant autant que possible les normes du Maitron.
Le Président exprime le souhait d’associer davantage les unités militantes, particulièrement syndicales, aux recherches historiques de l’Association. Il signale que les archives de la CGT du Gard ont été déposées aux Archives départementales.
2 – André Balent présente un rapport financier très précis. Les ressources de l’Association proviennent des cotisations, des ventes du Bulletin, et en 2011, d’une prestation de Jacques Blin à Balaruc. Elle n’a aucune subvention de la part des collectivités territoriales. Le bilan de l’exercice 2011 est positif. Les réserves sont portées sur un compte épargne. En discussion : une augmentation de la cotisation restée à 15 € depuis une décennie. Proposition rejetée à la majorité.
Les deux rapports sont validés à l’unanimité.
3 –Renouvellement du Bureau. Sont réélus : Olivier Dedieu président, André Balent trésorier, Hélène Chaubin secrétaire, Jacques Blin et Patrick Vazeilles membres. Deux nouveaux membres sont élus au Bureau à l’unanimité : Richard Vassakos et Xavier Verdejo.
4 – En projet pour le deuxième semestre de 2013 : une Journée d’Étude à Montpellier sur la Résistance en Languedoc-Roussillon. André Balent propose une contribution sur le rôle des Espagnols, et Richard Vassakos sur les lieux de Mémoire.
5 – Prochain Bulletin : le n°19 de juin 2012. Articles déjà prévus : d’Olivier Dedieu sur les drapeaux de la SFIO ; de Xavier Verdejo sur l’expression « Midi Rouge » ; d’André Balent, la suite de sa Note de recherche sur l’AGE en Cerdagne française parue dans le numéro 18.
L’ordre du jour étant épuisé la séance s’est terminée à 12h30.
La visite au mausolée de Barbès à Villalier a eu lieu l’après-midi.

Pour le Bureau :
Hélène Chaubin.


Les intervenants du matin : Felip Martel, François Prigent, Hélène Chaubin, Didier Lavrut et Miquèl Ruquet.

Les intervenants de l'après-midi : François Prigent, Olivier Dedieu, Raymond Huard et Andreu Balent.

Journée d’étude

Réinventons la gauche en Languedoc-Roussillon (1945-1968)

21 mai 2011 - Béziers


Les célébrations et commémorations organisées à l’occasion du 40ème anniversaire de Mai 1968 ne sauraient faire oublier que depuis la Libération, la gauche française connaît un nombre certain de projets de rénovation ou de tentatives de ruptures avec les modèles organisationnels et idéologiques traditionnels.
Depuis la restauration de la République, de nouvelles organisations politiques ont tenté de battre en brèche le quasi-monopole du PCF et de la SFIO sur la gauche en proposant de nouvelles formes de militantisme et d’idéologie. C’est notamment au cours des années 1950 que plusieurs initiatives essaient de créer un nouvel espace partisan entre les deux grands partis. Issues de la Résistance, de la gauche chrétienne, du troskysme, portées par des déçus du communisme ou du socialisme, ces tentatives connaissent un succès mitigé d’un point de vue électoral alors qu’elles restent une formidable école de formation pour cadres politiques.
Malgré l’introduction de nouveaux référentiels et la mobilisation de nouveaux enjeux politiques, ces nouvelles organisations (PSU 1ère et 2e générations, PSA, UGS, MLP, CAP, UGS, CIR puis plus tard MIVOC …) ne peuvent battre en brèche l’emprise électorale des partis classiques. Ce constat n’est pas uniquement valable pour le seul champ politique. Qu’il s’agisse du syndicalisme ou du monde associatif, nombre de projets s’inscrivent dans les mêmes perspectives, avec un succès plus ou moins significatif.
L’organisation d’une journée d’étude consacrée à cette histoire, tente, avant tout, de comprendre les logiques de ses mobilisations, leur capacité à faire évoluer « les lignes » du débat politique tout en essayant de mesurer ce que furent les stratégies communiste et socialiste face à l’émergence de ces nouvelles offres idéologiques.
S’intéresser à ces nouvelles dimensions de mobilisation politique en Languedoc, c’est aussi interroger un espace politique particulier où la gauche est électoralement dominante. Mais il s’agit aussi de mesurer que Mai 1968 est également l’héritier de ces tentatives d’émergence d’une nouvelle gauche. Les nouvelles approches sociétales et idéologiques qui émergent après cette date ne peuvent en effet être analysées qu’au regard des mobilisations des deux décennies antérieures qui ont permis leur structuration.

Renseignements :
Lieu : Sortie-Ouest, Domaine de Bayssan, Route de Vendres, 34 500 Béziers. http://www.sortieouest.fr/presentation/acces-plan-bus.html
Tarif : Gratuit.
Coordonnées : Maitron Languedoc-Roussillon. http://www.histoire-contemporaine-languedoc-roussillon.fr/
Olivier Dedieu, dedieu.olivier@free.fr / 06 64 88 57 35

- Programme de la Journée -

9h : Accueil des participants

9h15 : Introduction de la journée d’étude

Jean-Michel DUPLAA, conseiller général de Béziers, représentant André Vézinhet, président du conseil général de l’Hérault
Claude PENNETIER, Directeur de publication du Maitron, CNRS / CHS, Université de Paris I
Olivier DEDIEU, Président du Maitron Languedoc-Roussillon

9h30 : 1er Partie : Les moments de rupture (1947-1962)

Présidence de séance : François PRIGENT, Université Rennes 2

Hélène CHAUBIN, IHTP, « Pouvoir parlementaire et idéal démocratique : la crise de 1958 »
Didier LAVRUT, IHTP, « La guerre d’Algérie »
Philippe MARTEL, Université Montpellier 3 : « Mouvance occitaniste et Nouvelle gauche »
Miquèl RUQUET, Maitron Languedoc-Roussillon, «René Nelli, un humaniste à la croisée de la gauche et de l'occitanisme (1906-1982) »

12 h : Débat avec la salle

12h 30 : Pause déjeuner

14 h : 2e Partie : Organisations et trajectoires militantes

Présidence de séance : Raymond HUARD, Université Montpellier 3

Fabien NICOLAS, Université Montpellier I, « L’échec du mendésisme comme entreprise politique durable »
Olivier DEDIEU, Université Montpellier I, « Sortir de la SFIO, les limites d’une alternative socialiste »
André BALENT, Maitron Languedoc-Roussillon, « La Nouvelle Gauche dans les Pyrénées-Orientales, étude des trajectoires des militants du Dictionnaire Biographique du Mouvement Ouvrier Français»

François PRIGENT, Université Rennes II, « Les conseillers généraux PSU en France (1960-1975) »

16 h 30 : Débat avec la salle

17h : Clôture de la journée d’étude

Procès-verbal de l’Assemblée générale 2010
________________________
L’Assemblée générale s’est tenue au château de Marsillargues (Hérault) le 11 décembre 2010 de 10h30 à 13h30. Présents ou représentés : MM. Andreani, Balent, Blin, Chaubin, Dedieu, Huard, Marty, Ruquet, Selles, Tirand, Vazeilles, Xancho.

1 – Olivier Dedieu, président, présente le rapport moral : le numéro 16 du Bulletin Midi Rouge, vient de paraitre grâce au soutien de l’Université de Perpignan. Faute de subventions et malgré le succès de la publication, le format demeure le même. En 44 pages, il propose notices biographiques, articles et notes de lecture. Monsieur Vazeilles, rédacteur en chef, a réalisé un index des articles des 15 numéros précédents. Aucun de nos membres ne travaille sur la Lozère. L’Association souhaite s’ouvrir à d’autres membres et aussi augmenter la diffusion du Bulletin. Le site internet http://hitoire-contemporaine-languedoc-roussillon.fr/ remporte un succès certain. Il englobe un espace consacré au projet d’un CD-ROM AERI pour l’Hérault assumé par l’Association. Outre les travaux qui ont été mis à notre disposition par Monsieur Muracciole, nous pourrons disposer des fonds importants du Musée de la Résistance de Castelnau. Nous aurons à rechercher d’autres ressources, concernant par exemple l’iconographie. Des dossiers de demandes de subventions seront à présenter afin d’assurer la réalisation du projet dont le coût s’élève à environ 15 000 euros.


2 – André Balent, trésorier, présente le rapport financier. Finances en équilibre favorable, en grande partie grâce à la vente des Actes de la Journée d’Étude de Perpignan. En 2010, 30 adhérents ont cotisé, dont 10 dans les P.O., 9 dans l’Hérault, 6 dans le Gard, 2 dans l’Aude. Et 2 hors région (Malakoff, Ariège).


3 - Divers : Hélène Chaubin a assisté au Colloque du Maitron à Paris en décembre ; Robert Mencherini y a proposé l’organisation d’un « Colloque méridional ». André Balent a participé à la soirée ESU/PSU de Perpignan le 18 novembre 2010 à l’occasion du 50°anniversaire de la fondation du PSU, de la mise en route des sites : http://www.psu-ats.org et http://esu.psu.unef.com ainsi que de la publication d’un livre dirigé par Roger Barralis et Jean-Claude Gillet, Au cœur des années soixante. Les étudiants du PSU. Une utopie porteuse d’avenir ? Paris, Publisud.
Messieurs Balent et Tirand représenteront l’Association au Colloque de Narbonne sur la Commune en mars 2011. Rappelons que notre association projette de réaliser en mai ou juin 2011 à Montpellier une Journée consacrée à La nouvelle gauche. Pour l’instant ni la date exacte ni le lieu (Montpellier ou Béziers ?) ne sont retenus. Ils dépendent de subventions non encore attribuées : aussi Monsieur Blin, ancien conseiller général, propose-t-il de prendre contact avec le Conseil général de l’Hérault.

Après le repas, des adhérents ont participé à la visite prévue du château de Teilhan dans la commune voisine d’Aimargues (Gard).

Pour le Bureau : Hélène Chaubin.

 

Compte-rendu de l'Assemblée générale du 5 décembre 2009 à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) :

                                 
Présents : MM. Balent, Blin, Dedieu, Huard, Ruquet, Tirand, Vazeilles,  Mme Chaubin.
Excusés :  MM. Grau, Lenoble, Marty, Nicolas, Richard, Schill.
 
Séance ouverte à 10h.
1 – Olivier Dedieu propose le renouvellement du Bureau : Raymond Huard reste membre du Bureau et Jacques Blin le devient. Les sortants sont reconduits dans leurs fonctions, soit : Olivier Dedieu président ; André Balent trésorier ; Patrick Vazeilles (rédacteur en chef du Bulletin Le Midi Rouge) ; Hélène Chaubin, secrétaire. Vote favorable à l’unanimité.

2 – Le rapport financier  est présenté par André Balent : les ressources proviennent des cotisations. Il serait souhaitable de procéder à de nouveaux recrutements. Les 26 adhérents qui sont à jour reçoivent le Bulletin et sont tenus informés des activités de l’Association.  Trois abonnements institutionnels : Le Centre Bousquet de Carcassonne ; le Carré d’Art de Nîmes ;  les Archives départementales de l’Hérault. La Bibliothèque universitaire de Perpignan a manifesté son intention de souscrire un abonnement.
André Balent remet les exemplaires du  numéro 14, daté de décembre 2009, aux membres présents. L’Association détient deux comptes bancaires : un compte courant sur lequel a été prélevée la somme de 347 euros pour l’impression du numéro 14 du Bulletin et un compte sur livret. De nouvelles recettes proviendront de la vente d’une centaine d’exemplaires des Actes de la Journée d’Etudes de Perpignan de février 2009 - la diffusion des autres étant assurée en exclusivité par les Presses universitaires de Perpignan -. Il y aura une présentation des Actes le vendredi 22 janvier à 18h à la Médiathèque de Perpignan. D’autres sont envisagées par la suite en librairie à Montpellier et à Perpignan.
L’Assemblée approuve le rapport financier à l’unanimité.

3 – Le rapport d’activité est présenté par Olivier Dedieu : l’Association produit des notices biographiques destinées au Maitron national. Certaines biographies sont publiées dans notre Bulletin régional qui propose également des articles d’histoire contemporaine sociale et politique, des comptes-rendus de lecture, des informations sur des travaux universitaires et sur nos activités associatives comme la Journée de février qui eut lieu en coopération avec des professeurs ou bibliothécaire des  deux universités de Barcelone (la « Centrale » et l’ « Autonome »), et des chercheurs parisiens : Rémy Skoutelsky et Claude Pennetier, le directeur du Maitron, grâce à la diligence d’André Balent et au soutien de la Ville de Perpignan. Le président souhaite la tenue d’un colloque par an. Pour 2010, le thème sera « La nouvelle Gauche, de 1947 à 1968 ». Le Conseil général de l’Hérault sera sollicité pour en assurer le financement.
    Le président demande ensuite à l’Assemblée de se prononcer sur un nouveau projet : la réalisation d’un CD- ROM sur La Résistance dans l’Hérault, dans le cadre de la collection « Histoire en mémoire, 1939-1945 », de l’AERI (Association pour des Etudes sur la Résistance intérieure). Depuis 2003, l’AERI a publié 20 CD-ROMS.  
Deux concernent déjà notre région : la Lozère et le Gard. Jean-François Muracciole qui était chef de projet pour l’Hérault a souhaité nous faire bénéficier des travaux réalisés par ses étudiants et transmettre la réalisation à une nouvelle équipe. Le soutien logistique d’une association est indispensable : l’association Maitron Languedoc-Roussillon, déjà engagée dans des recherches sur la Résistance départementale, est qualifiée pour la prise en charge scientifique du CD-ROM sur l’Hérault. Il sera réalisé sur une période de 3 ans environ. Des subventions seront recherchées comme cela a été fait pour tous les CD-ROMS déjà édités.  L’aide technique de l’AERI est assurée. On peut envisager, en prolongement de ce travail,  un colloque régional sur la deuxième guerre mondiale.
Le rapport d’activité est approuvé à l’unanimité.

3 - Divers : une discussion s’engage sur la possibilité de créer un site internet de l’Association. La question est mise à l’étude.  Le Bureau se réunira fin janvier ou début février 2010 pour déterminer les thèmes du Colloque de 2010 et, en fonction des choix, les appels aux intervenants.
La séance est levée à 13h.

L’après-midi est consacré à une visite conduite par André Balent au Camp de Rivesaltes (partie acquise par le Conseil général des Pyrénées-Orientales afin d’y aménager un « Mémorial »).


La secrétaire : Hélène Chaubin